Partie 1

Vision d’ensemble

Partie 2

Le processus de levée de fonds

Partie 3

Détails d’une levée de fonds

Partie 4

D’autres façon de lever des fonds

Partie 5

Les fonds d’investissement « impact »

Partie 6

BSPCE

Share Button

Partie 1

Vision d’ensemble du financement des modèles lucratifs et non lucratifs

Avec la contribution de :

Anita de VoisinsInvestir & +

Bérangère DaviaudAvise

Caroline Neyron, Le Mouves

Clémentine Blazy et Tristan Charlier, France Active

Jean-François Boisson, OuiShare

Nicolas Celier et Daphné GursRing Capital

Margaux Bussière, Make Sense

Mélanie Lahaix, BNP Paribas

Omar Bendjelloun, Paris Impact Investing

Sonia Trocmé-Le Page, Nantucket Capital

Steven BertalGénération 2 Conseils

La question du financement des modèles mêlant innovation technologique et impact social/environnemental fort est un sujet crucial et complexe. La définition de la stratégie et des bons outils de financement se fait individuellement pour chaque projet en fonction de ses spécificités et de la vision des dirigeants.

Or, dans la pratique la multiplicité des outils et des stratégies de financement peut sembler opaque. Si des ressources existent déjà sur les stratégies privilégiées de certains types de structures, nous souhaitons démarrer ce fil de publications en donnant une vision d’ensemble des moyens de financement adaptés à l’impact et à l’innovation technologique.

Pour cela, nous proposons une courte présentation des outils de financement pour les sociétés commerciales et modèles non lucratifs ainsi qu’un document centralisant le référencement des ressources et informations par outil de financement.

Ces articles se veulent au service de la communauté et ne seront donc pas figés. C’est également par vos propositions et vos commentaires que nous parviendrons à améliorer ce travail collaboratif pour mieux répondre à vos attentes.

Panorama des outils de financement FEST

1. Sociétés commerciales : quels outils de financement ?

Les étapes de financement des entreprises vont généralement suivre le parcours suivant :

  1. Love Money (amis, famille, etc.) et/ou Crowdfunding;
  2. Subventions et avances suite à la création de l’entreprise;
  3. Chiffre d’affaires (si les besoins en R&D et investissements sont limités) ou prêts et crowdlending;
  4. Levée de fonds propres avec des Business Angels (si éligible aux levées de fonds capitalistiques) ou en CrowdEquity;
  5. Levée de fonds propres avec des VCs, VCs impact (si éligible aux levées de fonds capitalistiques).

Dans le cadre d’une start-up Tech, le schéma suivant issu de l’étude BCG pour le collectif “La Boussole” peut permettre de structurer sa démarche.

Pour anticiper au mieux chacune de ces étapes de financement, il est important de bien identifier les pré-requis pour prétendre à ce type de financements et à bien préparer la documentation nécessaire avant de lancer des démarches.

Ci-dessous un tableau récapitulant les différents outils de financement principaux et suivi de quelques recommandations générales. Nous ne prétendons pas ici que tous ces outils seront pertinents dans chaque cas. Néanmoins il est important d’être conscient des différentes alternatives pour construire sa stratégie financière.

Un focus plus important sur la levée de fond sera réalisée dans de prochains articles.

Accéder au référencement des outils et sources privilégiées de financement :

Pour quels usages ?

Financement accessible au titre de :

  • Jeune entreprise
  • Innovation technologique
  • Impact social/environnemental

Contrepartie : Pas de contrepartie

Attention : évaluer la rentabilité temps administratif/montant accessible.

Concours :

Avis d’entrepreneurs / investisseurs

Les concours sont des outils de visibilité et de communication, il est risqué de les considérer dans un objectif de financement (incertitude + temps passé).

Il est important de valider en amont le Retour sur Investissement en terme de communication et financement avant de postuler.

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage
  • Changement d’échelle

Pour quels usages ?

Crowdfunding : dons sous contrepartie définie lors de la campagne

NB: Outil de communication et de test du marché intéressant qui demande néanmoins un investissement non négligeable en  temps.

Contreparties : définies lors de la campagne

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage

Pour quels usages ?

Trois types de ressources possibles:

  • Financières
  • Compétences
  • Licences logicielles

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage
  • Changement d’échelle

Pour quels usages ?

Financement principal des entreprises lors de la création.

Contreparties : coût fixe sur plusieurs années.

Les banques sont plus ou moins expérimentées (formation des chargés d’affaires)  sur les spécificités de l’entrepreneuriat à impact.

Avis d’entrepreneurs / investisseurs

1. Attention à éviter de s’endetter à titre personnel.

Astuces pour négocier une alternative :

  • Avoir le compte courant au sein de la banque (rémunération banque sur les flux) ;
  • Trouver un organisme qui se porte garant ;
  • Contractualiser sur des taux permettant de ne pas passer par la validation d’un comité (autour de 30k€ généralement, à demander) pour avoir un échange direct plus humain avec le conseiller. 

2. Différés de remboursement

Il est possible dans certains cas de disposer de différés de remboursement pouvant faire la différence lors des premières phases d’un projet.

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage
  • Changement d’échelle

Pour quels usages ?

Engagement facilitant l’obtention de prêt (garantie sur generalement 50%) : France Active, BPI, Réseau Entreprendre…

Contreparties : Temps de traitement et frais éventuels de dossier à la marge

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage

Pour quels usages ?

Une avance remboursable correspond à la somme d’argent attribuée à une entreprise afin de contribuer au financement d’un projet économique et peut être assimilée dans la majorité des cas à un prêt à taux 0 dans la limite du montant des fonds propres de l’entreprise.

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage

Pour quels usages ?

  • Entrée au capital de banques, Business Angels, VC, Corporates, etc.
  • Besoin d’avoir une preuve de concept (MVP : Minimum Viable Product), en particulier au-delà des Business Angels.

NB : Des guides plus complets seront publiés sur cet aspect dans les semaines à venir, sur notre site internet.

A quelle étape du projet ?

  • Création
  • Amorçage

Considérations générales :

Quelque soit le type de financement que vous recherchez il est utile d’anticiper les points suivants pour rassurer votre interlocuteur et favoriser une prise de décision favorable :

  • Chiffrer précisément le besoin de financement,
  • Préciser l’usage qui en sera fait;
  • Estimer les capacités de remboursement en les corrélant directement avec les performances de la structure.

NB : Ne jamais oublier que votre interlocuteur a ses propres grilles de lecture et objectifs interne.

 

Obtenir des fonds bancaires : 

Un des premiers indicateurs financier que regarde un organisme bancaire est le montant en fond propre. Il existe plusieurs moyen d’augmenter les fonds propres :

  • “Love Money” (investissement des fondateurs et des proches);
  • Prêts d’honneur (France Initiative, Réseau Entreprendre,…)

Lorsqu’ils sont sollicités les établissements de crédit vérifient plusieurs informations auprès de la Banque de France à travers 3 sources : le Fichier Central des Chèques (FCC), le Fichier des Incidents des Crédits aux Particuliers (FICP) et le Fichier Bancaire des Entreprises (Fiben). Des cotations sont également attribuées aux entreprises par la Banque de France pour évaluer leur santé financière.

Le fondateur peut demander un accès à sa cotation et à la situation de son entreprise : solliciter le Banque de France peut permettre de régler les problèmes dans certains cas. Passer par cette étape avant toute demande de financement peut éviter certains mauvaises surprises.

 

Obtenir des fonds BPI :

Deux recommandations générales pour favoriser l’obtention de fonds par la BPI peuvent être :

  • D’éviter les 3 derniers mois de l’année pour déposer des dossiers (les fonds ont tendance à être épuisé à ce moment de l’année), en visant idéalement le premier semestre;
  • De réaliser des dépôts de dossier en région : les chargés d’affaire ont généralement plus de bande passante et un pourcentage de fonds mobilisables par rapport aux dépôts de dossier plus important.

2. Vision d’ensemble du financement : modèles non lucratifs

Reprenons rapidement les trois types de fonctionnement associatifs qui existent en regard avec le financement :

  • Association commerciale : plus de 62k€ de prestations commerciales et donc soumises à la fiscalité.
    Financement par le prêt et le chiffre d’affaires.
  • Association d’intérêt général : moins de 62k€ de prestations commerciales, et qui représentent moins de 50% du budget de l’association, donc non soumises à la fiscalité.
    Accès aux subventions, au mécénat (si éligible au régime du mécénat) et au don dans certaines limites.
  • Association d’Utilité Publique : reconnaissance étatique difficile et longue à obtenir pour de jeunes associations.
    Ouverture aux legs, à des subventions publiques spécifiques et aux donations plus larges.

NB : Une association qui dépasse 62K€ de prestations commerciales, mais qui représentent moins de 50% de son budget peut établir une comptabilité séparée : la part relative aux prestations commerciales est soumise à la fiscalité, tandis que le reste de l’activité conserve son caractère d’intérêt général.

Les étapes de financement des associations sont très individualisées. Il est néanmoins extrêmement important de faire preuve d’un maximum d’anticipation. En effet, soumis à des financements souvent ponctuels et avec des fonds de roulement plus difficiles à pérenniser, le modèle associatif non commercial est régulièrement confronté à la difficulté de pérenniser un projet une fois que le budget de développement est écoulé.

Privé (entreprises et fondations)

Pouvoirs publics (Union Européenne, Etat, Collectivités)

Grand public

Mécénat :

  • Ressources humaines
  • Financier
  • Licences logicielles

<Guide du mécénat>

Contact en direct avec les entreprises ou fondations d’entreprises.

Associations et entreprises de pilotage de mécénat.
(cf Pro Bono : festech.org/cartographie/)

Avis d’entrepreneurs / investisseurs

Cibler ceux qui auront un intérêt stratégique à travailler avec vous (sujets sociétaux, images, etc.) ou qui portent les mêmes valeurs pour mieux mobiliser leurs ressources et expertises.

Subventions (dont les prix innovation)

  • Mécènes, grands donateurs

  • Crowdfunding

  • Adhésions, cotisations

  • Dons, campagne de dons

    Privé (entreprises et fondations)

    Pouvoirs publics (Union Européenne, Etat, Collectivités)

    Grand public

    Prêt associatif, prêt bancaire

    • Crowdlending

      Privé (entreprises et fondations)

      Pouvoirs publics (Union Européenne, Etat, Collectivités)

      Grand public

      • Titre associatif
      • Obligation (prêt participatif)

      Ressources :

      Exemples :

      NovESS, BNP Paribas Asset Management, etc.

        Privé (entreprises et fondations)

        Pouvoirs publics (Union Européenne, Etat, Collectivités)

        Grand public

        Prestations commerciales

        • Prestations du service public
        • Délégation de service public
        • Prestations commerciales
        • Ventes exonérées lors de 6 manifestation de bienfaisance par an.

          Accéder au référencement des outils et sources privilégiées de financement :

          Remarques sur les pouvoirs publics :

          Une des spécificités des modèles Tech est de disposer d’une plus grande réplicabilité. De ce fait il est plus intéressant d’aller prioritairement chercher des financements auprès des entités les plus étendues (Union Européenne) et de redescendre ensuite jusqu’aux agglomérations et villes (à l’exception de la ville de Paris par exemple, qui peut débloquer un marché et un budget conséquent).

          NB Union Européenne : la DG Connect et DG Recherche lancent régulièrement des appels à projets conséquents intégrant le facteur d’impact social/environnemental fort.

          *****

           

          Cet article vous a-t-il été utile ?

          Souhaitez-vous proposer des ajouts ou des modifications de son contenu ?

          N’hésitez pas à nous adresser vos commentaires ci-dessous pour assurer l’amélioration continue du contenu de cet article.