Nous organisions le 30 Janvier une après-midi dédiée aux clefs de l’essor de la Tech For Good pour lancer l’année 2019 !

Vous avez été bloqué par la neige ? Vous n’avez pas pu vous libérer ? Pas d’inquiétude ! Nous revenons pour vous sur les enseignements majeurs de ces conférences.

    Séquence 01 Impact Investing
    Séquence 02 Financement, REX d'entrepreneurs
    Séquence 03 Modèles juridiques
    Séquence 04 - Innovation Tech & innovation sociale
    Séquence 05 - Apprendre des meilleurs CTO
    Share Button

    Séquence 02

    Témoignages d'entrepreneurs sur les stratégies de financement

    « C’est une des dernières levées de fonds de Phenix, on a une grosse ambition, alors je prends le leveur star du marché », Jean Moreau

      Jean Moreau , CEO Phenix

      Retour sur expérience de Jean Moreau, ayant réussi une levée de fonds de 15M€ avec un statut ESS. Les fonds d’investissement impact n’étant pas encore prêts à suivre des levées de cette ampleur, et les fonds d’investissement classiques n’ayant pas pour habitude de soutenir des projets à impact, il a fallu travailler avec des fonds intermédiaires “hybrides”.

      Pourquoi vouloir lever 15M€ ?

      • Volonté de changer d’échelle;
      • Gérer l’entreprise avec plus de moyens (ex: recruter les bons profils);
      • Volonté d’intégrer des nouveaux actionnaires de référence;
      • Se déployer à l’international;
      • Inspirer : il peut y avoir des licornes dans l’impact.

      Pourquoi avoir pris un leveur ?

      • Pour mettre toutes les chances de son côté sur une des dernières levées de fonds de Phenix;
      • Pour avoir le bon discours permettant de répondre aux critères des fonds classiques.

      Qu’est-ce qui a changé depuis la levée ?

      • Plus de professionnalisme dans la relation avec les fonds d’investissement;
      • Plus de pression en interne : la levée de fonds n’est pas une fin, il faut désormais appliquer le plan de croissance annoncé;
      • Grosse attraction sur l’image : changement de perception de la part de l’écosystème sur Phenix.

        Pierre-Emmanuel Grange, CEO MicroDon

        Pour Pierre-Emmanuel Grange, financer son projet à une époque où l’ESS et la Tech For Good n’existaient pas (ou presque) a été un réel défi. Il revient sur le processus de pérennisation de sa startup. Aujourd’hui, MicroDon c’est plus de 10 millions d’euros collectés et reversés à des associations.

        L’aventure de MicroDon s’est structurée par la combinaison de diverses sources de financement

        • Love money;
        • Prêt de la Caisse des Dépôts et Conciliation;
        • Subvention de la région Île-de-France;
        • Fonds d’investissement impact;
        • Des partenaires long terme avec lesquels la relation est fondamentale : Franprix et BNP Paribas

        Quels choix particuliers dans les statuts ont une incidence sur le financement ?

        • Agrément ESUS : Encadrement des salaires et des dividendes (nécessite un acculturation de la plupart des fonds);
        • Encadrement des plus-values : un pourcentage de la plus-value est réinvesti dans des projets solidaires, ou dans les associations partenaires.

        Paul Allard, CEO d'Impak Finance

        Lever des fonds sans faire appel à des fonds d’investissement c’est possible ! C’est le pari que s’est donné Paul Allard. Love money, crowdfunding, ICO, Business Angels, des choix guidés par sa vision de l’entreprise.

        Qu’est-ce qui a influencé vos choix de financement ?

        • Recours au crowfunding pour créer une communauté;
        • Mener une ICO pour créer une monnaie transparente valorisant les achats repsonsables;
        • Business Angels : ciblés pour mener une gouvernance collective avec des entrepreneurs expérimentés.
        Réussir une ICO aujourd’hui est une aventure particulièrement difficile. Impak Finance a sorti une infographie pour témoigner de leur expérience et des points bloquants auxquels ils ont été confrontés.